La Maison de la Laïcité de Kinshasa (MLK) a vu le jour en 2011, grâce au soutien de diverses associations belges et congolaises. 

Elle regroupe des associations congolaises non confessionnelles et est soutenue par des associations belges laïques et progressistes.

La coordination des relations entre la MLK et ses partenaires belges est assurée par LHAC.

Asbl de droit congolais, présidée par Danny Singoma, la MLK est un lieu d’accueil, de recherche, d’échange, de concertation, de formation et d’activités citoyennes, militantes et culturelles.

En 2022, la MLK a emménagé dans un nouveau bâtiment construit grâce au soutien de partenaires belges spécifiquement pour lui permettre de développer son action dans les meilleures conditions.   

Ainsi, elle dispose de plusieurs espaces de réunions, de bureaux, d’une bibliothèque et d’une salle informatique. Elle abrite aussi un Centre de planning familial.

La MLK  promeut les valeurs démocratiques et laïques et organise des formations et des ateliers ayant pour thèmes: la laïcité, les droits humains,  droits de l’enfant, les questions de genre, la citoyenneté active, l’éducation et le système scolaire congolais, la santé et l’environnement.

De nombreuses associations congolaises trouvent à la MLK les infrastructures pour se réunir et organiser leurs propres événements, formations, etc. 

La MLK est membre de plusieurs réseaux congolais : la Coalition Nationale de l’Education pour Tous, la Coalition “Réformes et Actions Publiques”, l’Observatoire Indépendant de l’Education ainsi que la Fédération des Maisons de la Laïcité en Belgique francophone.

La MLK publie le magazine « Congo Libertés », qui assure la diffusion de ses activités et permet de diffuser les valeurs laïques en République Démocratique du Congo, ainsi que « Kinshasa Laïque », son bulletin de liaison. 

En 2016, la MLK a reçu le Prix International Henri La Fontaine pour l’ensemble de ses actions.