Nathalie a contribué avec Bernadette à poser les fondations de LHAC.

Il s’agissait d’assurer, en RDCongo même :

  • Les programmes de formations pour les enseignantes et enseignants avec l’Ecole Instrument de Paix
  • La réhabilitation des écoles de Kinshasa en commençant par celle de Lisala et plus récemment des athénées de la Victoire.
  • De monter l’ambitieux projet d’ouverture à Kinshasa de la Maison de la laïcité en concertation avec les partenaires congolais et autant de partenaires belges.

Et, en Belgique francophone :

  • De faire connaître nos partenaires d’Humanisme et Solidarité et des ONG laïques congolaises : EIP – CATSR, les mutualités, les syndicats, le premier centre de planning familial à la MLK.
  • De contribuer aux campagnes de mobilisation citoyenne notamment avec le CNCD-Opération 11-11-11.
  • D’assurer la diffusion du magazine Congo-Liberté.

 

Nathalie avait à plusieurs reprises participé aux missions de LHAC à Kinshasa et j’ai reçu ces derniers jours de beaux messages en provenance du Congo. J’épinglerai en particulier ceux du Président d’Humanisme et Solidarité Frédéric Kabongo et du Président de la MLK Danny Singoma.

Chacun relatant un souvenir des visites et contacts chaleureux avec Nathalie et adressant leurs très fraternelles condoléances à sa famille.

Famille que je remercie pour son geste qui correspond à l’esprit et l’engagement de Nathalie en nous invitant à ne pas amener de fleurs mais à verser une contribution financière pour soutenir les actions de coopération de LHAC.

Nathalie aurait aimé ce geste. Elle aurait aussi été heureuse de savoir que, depuis dimanche dernier, les conditions essentielles ont été réunies pour permettre la construction de la première Maison de la Laïcité à Kinshasa, la première de l’Afrique.

Feu Jean-Pierre Beernaerts, Président fondateur de LHAC, Ralph, Freddy, Bettie et moi-même, tous past-présidents, ainsi que Maud et Célia, ensemble nous pouvons dire : « Nathalie presente ».

« L’utopie d’hier peut devenir la réalité d’aujourd’hui. », disait Théodore Monod.

Merci Nathalie d’y avoir grandement contribué.

 

Pierre Galand

Président de LHAC

3 avril 2019