En 2010, LHAC, le Centre d’Action Laïque et l’association congolaise « Humanisme et Solidarité, H&S » ont été à la base de la création de « La Maison de la Laïcité de Kinshasa, MLK ».

En effet, alors que LHAC et H&S soutenaient depuis de nombreuses années le système scolaire public en RDCongo, il nous est apparu essentiel d’ouvrir notre action à d’autres secteurs de la société, en particulier la société civile non-confessionnelle.

Alors que l’’article 1er de l’actuelle Constitution congolaise, datant du 18/02/2006, est  rédigé comme suit : «  La République Démocratique du Congo est dans ses frontières du 30 juin 1960, un Etat de droit, indépendant, souverain, uni et indivisible, social, démocratique et laïc », la RDCongo reste marquée par son ancienne métropole et, a établi de nombreux compromis avec les diverses autorités religieuses à l’œuvre dans le pays.

La laïcité rencontre encore de fortes résistances non pas tant de nature légale ou politique mais bien de nature culturelle, sociale et traditionnelle.

C’est sur ce plan que LHAC et ses partenaires ont voulu agir, non à partir du politique, mais des citoyennes et citoyens, de la société civile et en particulier, des associations laïques présentes et aussi actives que possible avec les moyens dont elles disposent. Les réunir en plateforme au sein de la MLK étant un moyen de lutter contre le handicap de leur dispersion face à la cohésion du réseau confessionnel.

Dans une RDCongo en reconstruction, la société civile est le principal recours pour faire vivre et grandir les valeurs humanistes qui guident tous ceux qui se revendiquent de la laïcité.